mercredi 25 mars 2009

Irradiation crépusculaire

Ce soir là, ce n'était plus le pinceau d'ombre "classique" au dessus de Moorea, mais l'ile toute entière qui irradiait dans le rose du couchant




6 commentaires:

Rose Chiffon a dit…

Très disco, et vous mettez des pantalons en lamé pour ce genre de soirée ?

Bil a dit…

Très Mururoa comme ambiance, non ?

Coucouville les Nuées a dit…

Paréo bicolore à fleurs d'hibiscus.
C'est bien à Moruroa (le nom local)que je faisais allusion...

Sylvie-Anne a dit…

Pas OK, le CEP et le nucléaire en PF c'est fini depuis 10 ans !
Je préfère le rose insolent de Mooréa et son soleil couchant, cette île envoutante qui me nargue tous les jours lorsque je mate de la fenêtre de mon bureau !

dental holiday a dit…

L'artiste medite sur 'son' univers, et egalement sur le jeu de l'imagination que cette rencontre suscite en lui. Arrivant a capter des exemplaires du jeu, pour les partager avec d'autres. Le photographe cree son univers a travers la lentille de son appareil. Les images que tu as captees sont un miracle de legerete, de lumiere, de fantaisie. Bravissimo Daniel!

dental holiday a dit…

Le dernier commentaire, sous le nom de dental holiday (cauchemar sous le nom de vacance) vient de moi - maintenant enregistre.