samedi 3 octobre 2009

Plume

Souvent, le soir, apparaît une coiffe de nuages sur la crête. Elle s'élève et se gonfle pour former une immense plume.
(cliquez pour agrandir, le diable est dans les détails)





8 commentaires:

K. a dit…

Très beau. On peut lui donner son âme tout de suite pour en avoir encore un peu?

Coucouville les Nuées a dit…

Euh.... je ne suis pas sûr de bien comprendre...

Rose Chiffon a dit…

Ils disent que c'est une expression à la mode. Il y a un bouquin qui porte ce titre et on peut même trouver des t-shirts illustrés "le diable est dans les détails". Je ne connaissais pas. Pas sûre de faire vivre le phénomène. Faudrait déjà comprendre ce que ça veut dire.

Bil Murche a dit…

Parait qu'il s'habille en Prada aussi... mais là non plus ça ne saute pas aux yeux...

Coucouville les Nuées a dit…

Ah, ok, le diable!
j'en étais resté à la plume....
ben, c'est une expression traditionnelle (Dieu est...) détournée par Nabokov, je crois. Pour dire qu'il faut lire les petits caractères dans les contrats, et soigner son style dans les romans.
Ou sur les blogs.
C'est aussi le titre d'une peinture de François qui illustre un des billets de mon second blog :
http://lesparolesgelees.blogspot.com/2009/08/le-capriccio-de-stravinsky-par-carlos.html

Coucouville les Nuées a dit…

Et, oui, il y en aura plus, j'ai eu du mal à choisir, et décidé de faire deux billets.
Mais pas tous les jours, hein!
Faut pas harasser le spectateur.

Rose Chiffon a dit…

Quel lien faites-vous (ou existe-t-il selon vous) entre le diable et les petites choses, les "détails" qui font un style ?

Rose Chiffon a dit…

Dommage... j'aurais aimé discuter de ça. Mais c'est un peu hors-sujet.