mercredi 21 janvier 2009

Sans paroles






2 commentaires:

Sylvie-Anne a dit…

je légenderais la première ainsi "un ange passe". Du moins c'est mon ressenti. Pourquoi levons nous la tête au ciel pour réfléchir ? Car le ciel est source d'inspiration, et regarder le plancher est trop terre à terre ! stop !

Rose Chiffon a dit…

Nom de Zeus. Je m'aperçois que je suis dépendante de l'endroit : même muet, c'est bien.